Le Savoir-Faire Lancel

L'ébauche d'un désir

Histoire d’un sac icone : le Charlie

 

PARIS

L'atelier des prototypes

La silhouette de Charlie dormait dans les archives de Lancel : un sac de voyage 48h créé dans les années 1960, à la fois ample et bien construit qui assoupli, simplifié, embelli allait révéler sa modernité dès les premiers essais. Cet étonnant succès n’aurait pas existé sans ces mois de recherches intenses.

A quelques étages du bureau de style, l’atelier de prototype est dirigé par un compagnon du devoir. « Nous travaillons étroitement avec la création et la proximité nous rend très réactif », souligne-t-on à l’atelier.
Chaque peau doit passer toute une série de tests sévères, de l’inspection de la matière à celle de la résistance en passant par la vérification des teintes, développées spécifiquement pour la maison.

CHARLIE

Au coeur de la création
épisode 1 | PARIS

Espelette

Une tannerie d’exception

Le cuir de Charlie est caractérisé par une épaisseur qui le rend hautement résistant. Il trouve sa beauté, dans l’originalité de son grain naturel, accentué par une technique de crispation. Tannés aux sels minéraux sur leur lieu d’origine, ces peaux d’exception arrivent en Europe avant d’être triées et de subir un second tannage.

Tout au long de son processus de transformation, nous surveillons la peau de près afin qu’elle donne tout son potentiel. L’étape la plus cruciale est la teinture, réalisée dans des tons mis au point par les coloristes maison et peaufinées par pulvérisation durant le finissage.

CHARLIE

Fabrication d'un cuir signature
épisode 2 | PAYS BASQUE

San Daniele

L'assemblage

Pour devenir des sacs Charlie, ces peaux d’exception doivent encore traverser l’Europe, direction la Vénétie. Auscultées de près, les magnifiques peaux, longues d’1.80m dévoilent les inévitables cicatrices d’une vie de buffle. La moitié seulement sera utilisée – il en faut plus de deux pour faire un sac Charlie, façonné en quatre semaines.

Une machine détermine sur la partie saine la meilleure disposition des pièces à prélever : pas moins de trente-sept éléments composent le puzzle Charlie. Des doigts expert l’étirent, éprouvent sa solidité, évincent les fils rebelles. Cette ultime toilette signe la fin d’un long périple où des dizaines de femmes et d’homme de talents se sont mobilisés.

CHARLIE

Atelier de production
épisode 3 | SAN DANIELE